Los

38

MEDAILLE DITE DE FOURVIERES Fonte de plomb biface (diamètre 17.8 cm) anonyme avec [...]

In Archeology - Sculptures and Bronzes

Diese Auktion ist eine LIVE Auktion! Sie müssen für diese Auktion registriert und als Bieter freigeschaltet sein, um bieten zu können.
Sie wurden überboten. Um die größte Chance zu haben zu gewinnen, erhöhen Sie bitte Ihr Maximal Gebot.
Ihre Registrierung wurde noch nicht durch das Auktionshaus genehmigt. Bitte, prüfen Sie Ihr E-Mail Konto für mehr Details.
Leider wurde Ihre Registrierung durch das Auktionshaus abgelehnt. Sie können das Auktionshaus direkt kontaktieren über 01 47 70 56 26 um mehr Informationen zu erhalten.
Sie sind zurzeit Höchstbietender! Um sicher zustellen, dass Sie das Los ersteigern, melden Sie sich zum Live Bieten an unter , oder erhöhen Sie ihr Maximalgebot.
Geben Sie jetzt ein Gebot ab! Ihre Registrierung war erfolgreich.
Entschuldigung, die Gebotsabgabephase ist leider beendet. Es erscheinen täglich 1000 neue Lose auf lot-tissimo.com, bitte starten Sie eine neue Anfrage.
Das Bieten auf dieser Auktion hat noch nicht begonnen. Bitte, registrieren Sie sich jetzt, so dass Sie zugelassen werden bis die Auktion startet.
1/2
Bieten ist beendet
Das Auktionshaus hat für dieses Los keine Ergebnisse veröffentlicht
Paris
MEDAILLE DITE DE FOURVIERES Fonte de plomb biface (diamètre 17.8 cm) anonyme avec petit trou de suspension. A/ Buste lauré à droite d'un personnage dans le style de la Renaissance ; texte hébraïque en double légende concentrique ; autres caractères hébraïques dans le champ et, sous la troncature du cou « .VMILITAS. » avec un mot grec en dessous. R/ Centre incus et légende en latin "POST TENIBRA SPERO LVCEM FELICITATIS IVDEX DIES VLTIMVS. D . III . M" Exemplaires connus : celui en bronze du Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale (présence attestée au XVIIème siècle.) et un surmoulage uniface en bronze au musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme à Paris et un autre à Lyon. Quelques autres exemplaires connus à l’étranger (New York, Madrid, Jérusalem, Varsovie…). Il ne semble pas exister de médaille plus mystérieuse : dès 1696 le Père Ménestrier essaie d'en comprendre le sens et plus d'une dizaine de chercheurs s'y sont confrontés jusqu'à la parution en 1910 d'un article de S. Ferares sur 34 pages de la Revue Numismatique. Les conclusions de ce dernier auteur se résument ainsi : 1° La médaille dite de Fourvières a été frappée en l'honneur du médecin Benjamin, fils du savant Eliahu Beër, le médecin. 2° Elle avait pour but de célébrer l'avènement de Jules II, et avec lui le retour à la justice. 3° La tête qui s'y trouve est celle d'un empereur romain ; probablement celle d'Auguste. 4° Les lettres placées à côté et autour de la tête indiquent l'année juive 5263, correspondant à l'année 1503 de notre ère. 5° Les chiffres romains DIIIM qui se trouvent sur le revers servent à exprimer la période agitée du règne d'Alexandre VI, de 1497 à 1503. 6° Le texte latin également sur le revers est en parfaite harmonie avec le texte hébreu. 7° Le mot grec (qui est mal écrit) a la même signification que le mot umilitas. 8° Nous supposons qu'Eli Romi était soit l'auteur de l'inscription, soit l'artiste qui a fait la médaille. Bibliographie : Revue Numismatique, 1910 et Armand, II, page 142, 16 Fonte peut être tardive mais de la plus grande rareté et d'un intérêt historique évident. TTB.
MEDAILLE DITE DE FOURVIERES Fonte de plomb biface (diamètre 17.8 cm) anonyme avec petit trou de suspension. A/ Buste lauré à droite d'un personnage dans le style de la Renaissance ; texte hébraïque en double légende concentrique ; autres caractères hébraïques dans le champ et, sous la troncature du cou « .VMILITAS. » avec un mot grec en dessous. R/ Centre incus et légende en latin "POST TENIBRA SPERO LVCEM FELICITATIS IVDEX DIES VLTIMVS. D . III . M" Exemplaires connus : celui en bronze du Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale (présence attestée au XVIIème siècle.) et un surmoulage uniface en bronze au musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme à Paris et un autre à Lyon. Quelques autres exemplaires connus à l’étranger (New York, Madrid, Jérusalem, Varsovie…). Il ne semble pas exister de médaille plus mystérieuse : dès 1696 le Père Ménestrier essaie d'en comprendre le sens et plus d'une dizaine de chercheurs s'y sont confrontés jusqu'à la parution en 1910 d'un article de S. Ferares sur 34 pages de la Revue Numismatique. Les conclusions de ce dernier auteur se résument ainsi : 1° La médaille dite de Fourvières a été frappée en l'honneur du médecin Benjamin, fils du savant Eliahu Beër, le médecin. 2° Elle avait pour but de célébrer l'avènement de Jules II, et avec lui le retour à la justice. 3° La tête qui s'y trouve est celle d'un empereur romain ; probablement celle d'Auguste. 4° Les lettres placées à côté et autour de la tête indiquent l'année juive 5263, correspondant à l'année 1503 de notre ère. 5° Les chiffres romains DIIIM qui se trouvent sur le revers servent à exprimer la période agitée du règne d'Alexandre VI, de 1497 à 1503. 6° Le texte latin également sur le revers est en parfaite harmonie avec le texte hébreu. 7° Le mot grec (qui est mal écrit) a la même signification que le mot umilitas. 8° Nous supposons qu'Eli Romi était soit l'auteur de l'inscription, soit l'artiste qui a fait la médaille. Bibliographie : Revue Numismatique, 1910 et Armand, II, page 142, 16 Fonte peut être tardive mais de la plus grande rareté et d'un intérêt historique évident. TTB.

Archeology - Sculptures and Bronzes

Auktionsdatum
Ort der Versteigerung
3 Rue Rossini
Paris
75009
France

Für Chayette & Cheval Versandinformtation bitte wählen Sie 01 47 70 56 26.

Wichtige Informationen

Experts Patrick de BUTTET- Ollivier PIOT - Alain WEIL - Laurence FLIGNY 21.67% HT + TVA 20 % soit 26 % TTC 21.67% HT+ TVA 5.5% soit 23% TTC (pour les livres) Pour tout renseignement, veuillez contacter la Maison de Ventes au 01 47 70 56 26 / etude@chayettecheval.com

AGB

Vollständige AGBs